Emilie Plateau
BD historique

Noire, la Vie Méconnue de Claudette Colvin • Emilie Plateau

Je n’avais jamais entendu parler de cette bande-dessinée, ni de l’existence de Claudette Colvin.

Or, dans le cadre du Prix Inspireo 2020, les lycéens de l’établissement scolaire de mon mari ont eu à étudier 8 titres inspirants et mettant en avant de belles histoires de vie et d’engagement tel que le handicap, la protection de la planète, la lutte contre le racisme…

Dans le même temps, j’ai lu la chronique de prettybooks qui m’a interpellé, et j’ai donc eu envie de découvrir cet ouvrage traitant de la ségrégation.

Résumé

Prenez une profonde inspiration, soufflez et suivez ma voix. Quittez le lieu qui est le vôtre, quittez le 21ème siècle. Vous voici dans les années 1950 au sud des Etats-Unis, à Montgomery, en Alabama. Désormais, vous êtes Claudette Colvin, une jeune adolescente noire. Ici, noirs et blancs vivent dans la ségrégation. Ici, être noir c’est n’avoir aucun droit. Mais, le 12 mars 1955, Claudette Colvin, qui n’a que 15 ans, refuse de céder sa place à une passagère blanche dans le bus. 9 mois avant Rosa Parks, elle devient la première noire à plaider non coupable et poursuivre la ville en justice.

Et pourtant son nom tombera dans l’oubli ?

Voici son histoire…

Avis

Je suis assez partagée à la suite de la lecture de cette bande-dessinée.

J’ai beaucoup aimé les 1ères pages et la manière dont l’histoire de Claudette Colvin nous est amenée. L’autrice nous invite à voyager, à quitter notre univers du 21ème siècle pour se rapprocher dans le temps et dans l’espace au point culminant de notre récit : Montgomery, Alabama. Puis à prendre la place de Claudette Colvin. Mais très vite, j’ai eu du mal à m’attacher aux gens, aux lieux. Est-ce dû aux dessins minimalistes, à tel point qu’ils ne m’ont pas touché ? Les personnages se ressemblant énormément, j’ai eu beaucoup de mal à les différencier… ce qui n’a pas rendu la lecture fluide.

Dans un second temps, le sujet n’est que trop peu développé pour moi. On effleure les événements. Par exemple, Claudette est tombée enceinte d’un homme blanc marié. Mais on ne sait rien de leur rencontre, ni de leur relation. Tout cela est passé sous silence, alors que pourtant c’est une situation qui est loin d’être anodine à cette époque et à cet endroit…

Mais néanmoins, je pense que mon erreur est de ne pas avoir lu au préalable le roman de Tania de Montaigne, qui raconte avec plus de précision la vie de cette jeune femme.

Je pense que j’aurais abordé cette lecture sous un autre angle.

Et cependant, c’est une excellente base pour des lycées. La bande-dessinée, se lisant en une heure, est une bonne entrée en matière pour développer un sujet essentiel de la mémoire collective. D’ailleurs, une notice historique à la fin raconte succinctement la vie des protagonistes de la BD ainsi que le rôle des différentes associations de l’époque telles que la NAACP, le WCC et le WPC, ce qui est un vrai plus.

Maintenant, le très grand mérite de cette histoire est d’avoir mis en avant le courage de cette adolescente qui la 1ère a su dire non à tant d’injustice. Et qui malheureusement a été oubliée pour de mauvaises raisons tenant lieu à la bienséance de l’époque.

Car cette bande-dessinée est avant tout un hommage rendu aux femmes dans le combat contre la ségrégation raciale. On se rend compte que ce sont elles, les 1ères à avoir dit non, à avoir protesté et à avoir tout mis en place pour que justice soit faite. Elles sont les oubliées de l’Histoire.

« Martin Luther King et trois leaders noirs et blancs montent dans un bus. Cette photo fera le tour du monde. Aucune des quatre plaignantes n’aura droit à son portait, pas plus que Jo Ann Gibson Robinson »

Pour conclure

Connaissant assez cette période de la revendication des droits civiques aux Etats-Unis, cette lecture aura eu le mérite de me faire découvrir un peu ce pan de l’Histoire en mettant en avant des femmes hors du commun au courage exemplaire. Cependant, le sujet est traité un peu trop rapidement. Une lecture du roman de Tania de Montaigne me paraît donc un complément essentiel.

Ma note : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *